Pas toujours facile de trouver des activités sportives ou de loisirs lorsqu’on a un handicap. Bien souvent, les organisateurs ont peur ou ne savent pas comment s’adapter. C’est pourquoi vous trouverez ici des activités encadrées par des professionnels qui proposent de faire découvrir leur passion également aux personnes handicapées. En avant pour les frissons ! …

*1* Saut en Parachute en Tandem

saut en parachute en tandem

Plusieurs bases de parachutisme ouvrent leurs portes aux personnes avec un handicap. C’est le cas notamment de l’aérodrome de Pau – Lasclaveries dans les Pyrénées-Atlantiques, dont un moniteur possède le brevet spécifique pour les sauts en tandem avec des personnes handicapées.

Le principe du saut en tandem est simple : vous êtes harnaché à votre instructeur qui déclenche lui-même le parachute à l’altitude adaptée. C’est l’idéal pour un premier saut. Les rares contre-indications concernent notamment les problèmes au niveau de l’oreille interne (un certificat médical est demandé pour la pratique du parachutisme) et il y a une contrainte de poids (en général, il vaut mieux peser moins de 100 kg pour pratiquer).

Une fois les formalités réglées, votre moniteur vous dispense les conseils de sécurité, et vous équipe avec un sac-harnais, un altimètre, un casque et des lunettes. Vous embarquez dans l’avion pour monter à 4000 m d’altitude, et là c’est le grand saut !

Vous tombez en chute libre durant quelques dizaines de secondes où vous avez l’impression de voler, puis le professionnel actionne le parachute. Vous êtes alors empli d’une immense sensation de plénitude, et pouvez même diriger le parachute durant plusieurs minutes sous la houlette de l’encadrant. Des sensations fortes et de magnifiques paysages vus du ciel en perspective !

*2* Rafting

un paraplégique va faire du rafting
Un groupe après la session de rafting

L’activité de rafting est l’une des plus conviviales, et vous pourrez la pratiquer avec vos proches, qu’ils soient valides ou non. De 6 à 8 personnes peuvent embarquer ensemble sur le raft, qui est un bateau gonflable spécialement adapté aux rivières.

La base de Chantemerle dans les Hautes-Alpes vous accueille avec ses moniteurs particulièrement formés à l’encadrement sportif de personnes handicapées. Selon votre handicap, le guide adapte son matériel, sa pédagogie, et le parcours que vous allez effectuer sur la rivière Guisane. Ensuite, c’est parti pour les sensations fortes !

Michel, aveugle, et Paul, paraplégique, en témoignent. Michel a notamment participé à une descente chronométrée dans les rapides qui a été un « pur plaisir » entre les éclaboussures, les ordres du moniteur pour pagayer au bon rythme, la vitesse et les passages délicats. « Les sensations sont dingues ! » s’enthousiasme-t-il. Quant à Paul, il explique qu’il a été bien calé dans le raft, et qu’il a pu pagayer sur le parcours le plus facile. « Génial ! » s’exclame-t-il. Si vous voulez vivre la même aventure, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

*3* Baptême de l’air en ULM

un handicapé se prépare pour un vol en ULM

Qui n’a jamais rêvé de voler ? Que l’on ait un handicap ou pas, le vol en ULM procure la délicieuse sensation d’être un oiseau avec une vision du ciel à 360°. A l’école d’ULM d’Epfig près de Strasbourg, pas de carlingue pour vous obstruer la vue.

Des moniteurs professionnels habitués à initier des personnes handicapées vous accueillent à bras ouverts dans leur drôle d’engin. Le matériel est parfaitement adapté, il suffit de pouvoir s’asseoir dans une voiture pour en profiter pleinement. Et si votre handicap est plus lourd, le siège passager vous attend pour un baptême de l’air inoubliable.

Après un briefing sur les consignes de sécurité, votre accompagnateur vous équipe d’un casque et d’un micro pour pouvoir communiquer à 800 m d’altitude. Puis, le moteur vrombit et c’est le décollage ! Vous planez dans les airs, et admirez le paysage qui défile sous vos pieds. Quelques minutes plus tard, le moniteur vous propose de prendre les commandes.

Une expérience dont Pascal, à mobilité réduite au sol, se souviendra toute sa vie. « Ce n’est pas la même chose que de diriger un fauteuil ! », s’écrie-t-il avec joie, avant de recommander à tout le monde le vol en ULM. Finalement, vous atterrissez et on vous remet un diplôme certifiant vos nouvelles aptitudes aériennes. Que d’émotions !

*4* Saut à l’élastique

saut du viaduc de souleuvre

Attention, il faut avoir le cœur bien accroché pour se lancer dans le vide tenu à un élastique ! C’est ce que proposent pourtant les organisateurs au viaduc de la Souleuvre en Normandie. Double sécurité pour le coup : vous serez attaché à l’élastique par les chevilles, mais vous porterez aussi un harnais à la taille.

Une fois que vous êtes prêt, vous traversez la passerelle suspendue pour atteindre la plateforme de saut, située sur l’une des piles du viaduc, à 61 mètres de hauteur. Enfin, c’est le moment de vous lancer. L’instructeur fait le décompte et vous sautez dans le vide : adrénaline garantie ! Vous pourrez alors, s’il vous reste du courage, toucher l’eau de la rivière qui coule en contrebas.

Plusieurs formules sont disponibles : vous pouvez également sauter de nuit ou en tandem. Et crème de la crème, vous pouvez garder un souvenir vidéo (caméra embarquée) de votre saut ou même faire en sorte qu’il soit diffusé en direct sur internet !

*5* Pilotage sur circuit

ford mustang

Le pilotage de véhicules fougueux sur circuits est un classique des activités sportives motorisées. Le circuit de Trappes en région parisienne vous accueille ainsi presque toute l’année pour vous initier au maniement de ces bolides. Ferrari, Lamborghini, Porsche, Audi, vous aurez le choix pour ce qui s’annonce comme un moment mémorable.

Sur place, un moniteur diplômé vous dispense les indispensables consignes de sécurité, et vous équipe d’un casque. Il est temps de faire un tour de reconnaissance en SUV, pendant lequel ce même moniteur vous donnera ses conseils de pro sur l’accélération, le freinage, et la façon d’aborder les différents virages. Sachez que la plupart des instructeurs sont d’anciens coureurs de Formule 1 ou de GT : vous êtes donc entre de bonnes mains !

Enfin, vous montez à bord du véhicule que vous avez choisi. Et là, au volant si votre handicap le permet (sinon vous serez assis sur le siège passager), le plaisir est maximum ! Vous pouvez vous prendre pour un véritable pilote !

Et voilà, c’était le top 5 des activités à pratiquer avec (ou sans) handicap, mais il en existe bien d’autres adaptées au handisport : vous les trouverez ici.

COMMENTAIRES

Please enter your comment!
Please enter your name here