Les stages de survie en France sont l’occasion de vivre une expérience unique, dans les forêts et les massifs de l’Hexagone. De deux à cinq jours, ces stages vous permettent d’acquérir les techniques de base de la survie dans un cadre naturel éloigné de tout.

Où faire son stage de survie ?

Cet été, vous avez peut-être décidé de monter en altitude, direction les sommets à l’image du massif du Mont-Blanc à Chamonix où les activités sportives ne manquent pas. Ce sont aussi dans ces massifs que vous pouvez participer à des stages de survie. Popularisés notamment par des émissions TV comme Koh-Lanta, ces stages ont pour objectif de vous permettre d’acquérir les techniques de base de la survie. Nos partenaires proposent plusieurs destinations pour cette activité, du nord au sud de la France. Forêts du Haut-Jura, bocages normands, stages en altitude dans les Hautes-Alpes, forêts du Périgord ou terrains plus secs d’Aix-en-Provence, vous avez le choix entre une quinzaine de stages à travers la France. Il est même possible d’effectuer un stage de survie à quelques kilomètres de Paris, dans les forêts des Yvelines. Bref, le dépaysement est garanti et l’aventure au pied de votre porte.

Stage de survie feu Stage de survie forêt Stage de survie orientation

Différentes formes de stage sont proposées. Les plus courts s’étalent sur deux jours et sont accessibles à tous alors que les plus longs durent jusqu’à cinq jours (également appelés stages de survie « Bushcraft »). Ces derniers nécessitent un minimum de condition physique. Vous êtes évidemment accompagné d’un guide professionnel spécialisé dans la survie. Pour la plupart des activités, vous débutez par une randonnée afin de vous rendre sur le lieu de couchage, avec l’aide d’une carte et d’une boussole. La journée, cueillette, ramassage et observation de la faune et de la flore occupent la majeure partie de votre temps. L’orientation tient également une part prépondérante lors de votre stage de survie, tout comme la recherche d’un point d’eau (vous apprenez les techniques servant à purifier l’eau).

Des stages de survie pour apprendre les technique du feu

Il est aussi fréquent de poser des pièges pour le repas du soir et de confectionner des armes (arc, flèches…) pour l’apprentissage des techniques de chasse ou de pêche. Votre guide vous apprend également à reconnaître les insectes et plantes comestibles. Arrivé sur le lieu de bivouac que vous avez défini auparavant, il faut faire le feu (les 5 techniques de base sans allumette ni briquet), relever les pièges et préparer un abri pour la nuit si nécessaire. Le tout se fait toujours en groupe. La répartition des tâches est donc primordiale pendant toute la durée du stage. Avant le coucher, vous échangez vos impressions sur la journée, renforcez la cohésion de groupe. Votre guide vous rappel les diverses techniques appréhendées durant la journée.

Stage de survie feu Stage de survie forêt Stage de survie arc chasse

Enfin, une initiation aux reconnaissances des principales constellations vous permet de mieux vous orienter avec les étoiles, lors de marches nocturnes sans lampe dans la forêt. Au réveil le lendemain, vous alimentez le feu et relevez les pièges posés la veille. Après avoir démonté les abris, vous repartez pour une expédition en fonction du nombre de jours choisis pour votre activité. Certains stages longue durée vous permettent d’aborder d’autres aspects de la survie, comme l’usage médicinal des plantes, la préparation du gibier, le travail du bois (création d’objets utilitaires) ou encore les cordages naturels, (création de ficelles ou de cordes en matières naturelles). A lire aussi : Escalade et via ferrata en Provence : Les plus belles voies.

COMMENTAIRES

Please enter your comment!
Please enter your name here