Stage de Survie VS Stage Bushcraft : quelle différence ?

Survie :

  • Évoluer en situation d’urgence dans un environnement hostile.

Bushcraft :

  • Se créer un confort dans un milieu naturel.

En résumé :

  • La survie est dérivée du survivalisme qui consiste à se préparer à un possible effondrement de la civilisation industrielle (catastrophes naturelles, crise économique, etc.).
  • Le bushcraft regroupe un ensemble de techniques utilisées dans un milieu naturel pour vivre confortablement dans celui-ci.
  • Survie et bushcraft divergent de par leur intention bien que la survie emprunte plusieurs techniques au bushcraft.

Le stage de survie, ou l’art de survivre

Un homme lors d'un stage de survie

D’où vient le survivalisme ?

Le survivalisme est un mouvement qui naît aux États-Unis dans les années 1960 en plein climat de guerre froide. On parle aujourd’hui de néosurvivalisme, plus axé sur l’indépendance face à une société industrialisée.

Pour faire simple :

La survie regroupe un ensemble de connaissances qui permettent de répondre aux besoins fondamentaux de l’être humain en pleine nature :

  • S’abreuver
  • Se nourrir
  • S’abriter
  • Allumer un feu
  • S’orienter

Lors d’un stage de survie, un instructeur enseigne aux participants plusieurs techniques pour trouver de l’eau, de la nourriture, utiliser l’environnement à son avantage, construire un abri, et bien d’autres. Dans la nature, la nourriture est abondante si l’on sait où chercher : insectes, plantes sauvages comestibles, petits animaux, poissons, etc.

En situation de survie, il est rare d’être parfaitement préparé à toutes les situations. C’est pourquoi il est important de savoir se créer ses propres outils et armes. Un stage de survie permet d’apprendre à se créer du matériel en utilisant son environnement ou encore allumer un feu sans briquet ou allumettes.

Les stagiaires sont également testés sur différents terrains. Il est commun de changer de lieu de bivouac chaque jour afin de s’habituer à la mise en place d’un nouveau campement.

L’instructeur partage également des techniques de survie qui consistent à faire face au danger dans n’importe quelle situation. Ainsi, les stagiaires apprennent à confectionner un bug-out bag (BOB), un sac d’évacuation rempli intelligemment et contenant tout le matériel de survie utile dans un endroit sauvage ou hostile.

Des ateliers de sensibilisation aux premiers secours peuvent également être organisés. Les aventuriers apprennent alors à confectionner des brancards de fortunes et à panser des blessures en situation d’urgence. De plus, lors d’un stage de survie, il n’est pas rare de voir des ateliers de self-défense.

L’art de l’orientation est également au programme du stage de survie. En utilisant différentes techniques (repérage par rapport au soleil, boussole, carte), les participants apprennent à retrouver leur chemin dans n’importe quelle situation de crise.


Le bushcraft, ou vivre confortablement dans la nature

Un stage bushcraft en forêt

Définition du bushcraft :

Le bushcraft est une activité de loisirs qui consiste à se créer un confort de façon artisanale dans un environnement naturel. Elle se nourrit des techniques de construction empruntées à diverses sociétés contemporaines.

Contrairement à la survie, le bushcraft tend à minimiser l’impact de ses techniques sur l’environnement :

  • Respect de la faune et de la flore locale
  • Utilisation de bois mort uniquement
  • Prise en compte des restrictions de piégeage et de chasse

Les techniques de bushcraft sont, le plus souvent, orientées vers la construction d’abri et de mobilier. Lors d’un stage bushcraft, les participants apprennent à créer un environnement confortable et pratique pour favoriser un séjour prolongé dans la nature. Le lieu de bivouac ne change donc pas, mais évolue au fil des jours pour devenir de plus en plus autonome.

L’utilisation d’outils forestiers et de construction (hache, scie, marteau, etc.) est devenue chose commune dans le bushcraft contemporain. Les bushcrafteurs préfèrent se tourner vers du matériel varié et de qualité pour créer un lieu de vie agréable, à la différence des instructeurs en survie qui favorisent la confection de ses propres outils. À l’exception du couteau : élément indispensable dans toutes les situations de survie.


Caractéristiques et différences entre survie et bushcraft

Un allumage de feu par frottement

 

En survie, il est important de ménager ses ressources afin de tenir le plus longtemps possible jusqu’à la fin d’une situation de crise. Contrairement au bushcraft, le confort n’est pas une priorité. Seuls les besoins fondamentaux sont pris en compte. Lors d’un stage de survie, les participants apprennent à vivre au jour le jour. Le grignotage prime sur les repas.

En bushcraft, les stagiaires emportent généralement leur propre nourriture, ou celle-ci est fournie par le guide. Les éléments comestibles trouvables dans l’environnement sont davantage perçus comme des bienfaits de la nature.

Types d’environnements en stage de survie et bushcraft

Stage de survie sur un terrain enneigé

Stage de survie et stage bushcraft varient selon le lieu de déroulement des activités. En France, l’environnement naturel le plus fréquemment rencontré lors de stages de survie et de bushcraft est le milieu forestier. Les forêts disposent de matières premières abondantes et d’une météo plus clémente.

Certains stages peuvent également se dérouler dans des terrains plus difficiles comme en haute montagne. En revanche, un stage de survie en bord de mer dispose de ressources plus riches (flore abondante, poissons, coquillages, etc.).

Matériel essentiel à emporter

Une main tenant une boussole

Les listes qui suivent sont non exhaustives et peuvent varier selon le lieu du stage et les instructions du moniteur. Le matériel à emporter est appelé « kit de survie ».

Pour un stage de survie

  • Sac à dos
  • Trousse de soins
  • Couteau de survie
  • Gourde, gamelle et couverts en métal
  • Lampe frontale
  • Trousse de secours
  • Couverture de survie

Pour un stage bushcraft

  • Sac à dos
  • Couteau
  • Trousse de premiers secours
  • Nourriture
  • Téléphone portable
  • Lampe frontale
  • Sac de couchage et duvet
  • Boussole
  • Scie pliante ou hachette (si non fournie)

Stage de survie et stage bushcraft : informations complémentaires

Un allumage de feu avec un firesteel

Âge minimum

L’âge minimum requis pour effectuer un stage bushcraft ou de survie peut varier selon le stage en question, l’enseignement et les consignes du moniteur.

16 ans

C’est l’âge moyen pour participer à un stage « adulte ». Mais il existe des stages de survie et bushcraft pour les familles. L’enseignement est adapté aux plus jeunes et rend l’expérience plus intéressante pour toute la famille.

Diplômes et expérience de l’instructeur

Avant de s’engager dans un stage de survie ou bushcraft, il est important de se renseigner sur l’expérience et les diplômes du moniteur. Cela permet également de se rassurer quant à la sécurité de tous les participants.

La survie et le bushcraft nécessitent des qualifications bien précises en matière de reconnaissance des plantes comestibles, d’encadrement d’un groupe, ou encore de premiers secours.

Contre-indications

Il convient d’être en bonne condition physique pour effectuer un stage de survie ou bushcraft. Les randonnées en pleine forêt peuvent s’avérer longues et éprouvantes. Certains instructeurs exigent un certificat médical pour les personnes âgées, enceintes ou souffrant de problèmes de genoux, de dos, ou autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

A découvrir

Montgolfière : Top 10 des plus beaux vols en France

Les vols en montgolfière sont toujours un moment d’éternité. Depuis la nacelle, dans un silence total, le spectacle défile sous vos yeux. Des châteaux...

Cotations en escalade : comment évalue-t-on le niveau d’une voie en France ?

En escalade, une cotation permet d'évaluer le niveau d'une voie. Cette notation, établie par des grimpeurs, permet à leurs pairs d'avoir une idée de la...

Top 5 des spots de Kitesurf en Méditerranée

Depuis bientôt 30 ans, le kite enchante les riders de tout poil, et c’est en France qu’il a été inventé ! Quoi de plus naturel...

Autres articles

Quel est le gouffre le plus profond du monde ?

À ce jour, le gouffre le plus profond du monde est la cavité Veryovkina dans le district de Gagra en Géorgie qui atteint 2...

Top 5 des activités de sport extrême les plus écolos !

Vous aimez les sensations fortes mais vous êtes freiné par votre engagement en matière de protection de l’environnement ? Fini la pression et la...

Quelles activités faire à La Plagne ?

La Plagne est une station de ski réputée dans le massif de la Vanoise en Savoie. Depuis 1961, elle accueille chaque année des milliers...