On les adore, mais les connaît-on bien ? Quand on parle des chiens de traîneaux, généralement, on les appelle les huskys. Or, ce terme ne désigne qu’une race parmi tant d’autres. En vérité, il existe quatre races de chiens d’attelage, selon la Fédération cynologique internationale (FCI).

De plus, certains croisements récents ne sont pas reconnus par cette association. Ainsi, l’Alaskan, un spécimen très prisé des mushers, ne figure pas sur la liste des chiens d’attelage.

Une chose est sûre, tous ces animaux sont des ancêtres du loup et ça se voit. Malgré leur bonne tête et leur caractère affectueux, ils vivent en meute et obéissent à une hiérarchie bien établie entre le dominant et le dominé. En France, on les croise dans le massif du Vercors ou dans le Haut-Jura pendant la saison de sports d’hiver. Gros plans sur ces animaux au caractère bien trempé.

Le Malamute d’Alaska

Le malamute est un chien très puissant.

Ce chien de grande taille aux allures de gros nounours est surnommé la « locomotive des neiges. » Doté d’un grande force de traction, il a tiré les attelages des chercheurs d’or et des trappeurs dans le Yukon, au XIXe siècle. Il a également participé à de nombreux raids dans le Grand Nord, au moment de l’exploration des régions polaires. En un mot, il est beaucoup plus efficace en endurance qu’en vitesse.
De plus, s’il est un compagnon idéal pour l’homme, il est moins sociable avec ses congénères mâles. Son instinct de chasseur est encore assez vivace.  Destiné à vivre en meute, il supporte assez mal d’être seul. Il a besoin de pratiquer une activité régulière.

Le Malamute en chiffres Mâles Femelles
Taille maxi (1) : 63 cm 58 cm
Poids maxi : 38 kg 34 kg
Yeux : marron marron

Le Groenlandais

Le Groenlandais, un chien très endurant
Le chien du Groenland est adapté au grand froid.

Cet animal à la fourrure épaisse est arrivé au Groenland avec les premiers Inuits il y a plus de 4 000 ans. Déjà à cette époque, il était utilisé par des tribus itinérantes pour tirer des charges. En effet, ce chien de trait de type spitz a des capacités physiques adaptées aux raids dans les grands espaces enneigés. Il a accompagné de nombreux explorateurs, comme Paul-Émile Victor, dans leurs expéditions arctiques. Aujourd’hui encore, il est présent dans le chenil de nombreux mushers.
Le Groenlandais n’est pas un chien d’appartement – loin de là. Très sociable avec les humains, ce chien de meute a conservé un instinct grégaire très fort. Habitué à affronter des conditions de vie difficiles, il est plus réputé pour son endurance que pour son tempérament malléable.

Le Groenlandais en chiffres Mâles Femelles
Taille maxi (1) : 68 cm 61 cm
Poids maxi : 32 kg 30 kg
Yeux : foncés foncés

Découvrez nos activités chiens de traîneaux

Le Husky sibérien

Un husky en train de dormir
Le husky est un sportif de haut niveau.

Les premiers éleveurs de ce chien d’attelage sont les Tchouktches, une tribu vivant en Sibérie, sur les côtes de la mer Béring. Ce sont les membres de ce clan qui l’ont baptisé husky, en référence à son aboiement rauque. En effet, en langue tchouktche, le mot husky veut dire « enroué ». De taille moyenne, ce coureur de fond est un athlète complet. Rapide et endurant, c’est un champion en sports canins. La race est très représentée dans les attelages de la Grande Odyssée Savoie-Mont-Blanc, une course longue distance.
Ce chien nordique, élevé depuis toujours avec les humains, est particulièrement sociable, notamment avec les enfants. C’est un compagnon idéal pour une promenade en traîneau en pleine nature, le cani-kart ou la cani-rando.

Le Husky sibérien en chiffres Mâles Femelles
Taille maxi (1) : 60 cm 56 cm
Poids maxi : 27 kg 23 kg
Yeux : bleus ou marron bleus ou marron

Le Samoyède

Le Samoyède, un chien très élégant.
Le sourire du Samoyède.

Ce chien nordique très élégant doit son nom à une tribu qui vivait en Laponie, dans l’actuelle Finlande, et en Russie septentrionale. Pendant longtemps, les Samoyèdes, un peuple d’éleveurs, l’ont utilisé pour garder les troupeaux de rennes dans les steppes glacées. Pas très rapide, mais endurant, il a participé dans l’histoire moderne à l’exploration des régions polaires.
Il a fait son apparition en Occident à la fin du XIXe siècle. Sa robe blanche fournie et sa bouche retroussée semblant sourire ont tout de suite suscité un certain engouement. Très sociable, il a la particularité de beaucoup aboyer. De ce fait, il fait parfois office de chien de garde – les races nordiques ont généralement la réputation d’être de piètres gardiens.

Le Samoyède en chiffres Mâles Femelles
Taille maxi (1) : 60 cm 53 cm
Poids maxi : 30 kg 20 kg
Yeux : foncés foncés

(1) hauteur au garrot

COMMENTAIRES

Please enter your comment!
Please enter your name here