Les Inuits se déplaçaient traditionnellement avec des chiens de traîneaux dans le Grand Nord à cause de la neige. Mais chez nous, que font les chiens de traîneaux à la belle saison ? La question méritait d’être posée, et la réponse est étonnante : ils continuent de travailler ! La plupart des mushers proposent en effet désormais de la cani-rando afin de gagner leur vie aussi bien en été qu’en hiver. Le concept est simple : vous marchez tout en étant tracté par un chien.  Attention, il ne faut pas confondre cette activité avec le cani-cross où vous devez courir. Il n’y a dans la cani-rando aucune compétition, juste le plaisir de randonner avec son chien (ou justement avec un chien de traîneau suffisamment puissant pour vous tirer vers l’avant). Bref, il s’agit avant tout de passer un bon moment, de s’amuser, de découvrir de nouveaux paysages, et de marcher en se fatiguant beaucoup moins que si on était seul.

Couple en Cani-Rando

Différents équipements pour plus de fun

L’équipement de base de la cani-randonnée est constitué d’une ceinture pour vous, d’une ligne de trait et d’un harnais pour votre chien. La ceinture doit être large et confortable, et peut tout à fait être la ceinture ventrale de votre sac à dos. La ligne de trait est une longe élastique qui permet d’amortir la tension exercée par le chien et d’absorber les chocs. Choisissez plutôt un harnais de type x-back de façon à ce que votre chien ne soit pas étranglé au cou comme avec une laisse. Ce type de harnais, utilisé en cani-cross, possède un point d’attache juste au-dessus de la queue, ce qui autorise le chien à tracter avec tout son poids.

A cet équipement nécessaire, s’ajoute le matériel non indispensable mais toujours utile comme le sac à dos pour chien composé de 2 poches latérales. Ainsi, votre compagnon à 4 pattes peut porter lui-même sa nourriture et son eau, voire ses jouets et les sacs que vous utiliserez pour ramasser ses déjections. Attention cependant de ne pas trop charger votre animal de compagnie. Il est conseillé de ne pas lui imposer plus d’un tiers de son poids à porter s’il est en bonne condition physique.

Plusieurs variantes de la cani-rando (ou cani-marche) existent et permettent de se promener de diverses manières selon le matériel.

Par exemple, vous pouvez vous balader en cani-trottinette pour encore moins de fatigue. La trottinette tout terrain (les roues ressemblent à celles d’un VTT) est alors attachée à un attelage d’un ou 2 chiens qui vous tirent sur les sentiers. Ce sport canin encore méconnu est en plein développement et devient peu à peu une véritable discipline sportive.

Femme en Cani-Trottinette

Pour les moins sportifs et les familles, le cani-kart est quant à lui idéal. Traditionnellement, il était utilisé pour l’entraînement des chiens l’été. Il permet de transporter 2 à 4 personnes en plus du musher avec un attelage complet de chiens de traîneaux (8 à 10 chiens). Vous êtes alors assis dans un siège baquet avec une ceinture et vous profitez du paysage. Le kart dispose bien sûr de freinages à disques en cas de problème. C’est une activité de groupe très originale pour les adultes et les enfants !

Cani-Kart à l'arrêt

La Cani-Pulka se pratique comme son nom l’indique avec une pulka, qui est le traîneau traditionnel des Inuits, à laquelle on a ajouté des roulettes. C’est une excellente façon de randonner si vous avez de jeunes enfants. Ils s’installeront dans la pulka tandis que vous serez derrière, relié·e à l’engin par une longe élastique. Le ou les chiens tracteront l’attelage.

Femme et enfants en cani-pulka

Une randonnée idéale pour les enfants

Les enfants sont souvent réticents quand on leur parle de randonnée. En pratique, ils ont du mal à s’intéresser au panorama contrairement à leurs parents, et demandent très vite « quand est-ce qu’on arrive ? ». La cani-rando est l’idéal pour les initier à la randonnée sans qu’ils s’ennuient. Cela permet de développer leur complicité avec les chiens, et surtout cela rend moins difficiles certains passages trop raides en montée puisqu’ils sont tirés vers l’avant par leur animal. Dès 8 ans, il est ainsi possible de pratiquer la cani-rando, pour peu qu’on soit tout de même capable de marcher 2 heures tout seul.

Il y a également un avantage pédagogique à faire de la cani-rando pour les plus jeunes. Plusieurs mushers en profitent effectivement pour donner des cours d’éducation canine, expliquer le fonctionnement de la meute, et laisser les participants donner leurs ordres et faire preuve d’autorité avec les animaux. Un simple « Oh ! » ou un basculement léger vers l’arrière permet ainsi de faire freiner le chien auquel vous êtes attaché·e, tandis que « Ok le chien » permet d’aller plus vite. Il s’agit aussi d’apprendre à donner le rythme, car ce n’est pas à l’animal de décider. Et cela permet aussi de faire preuve d’esprit d’équipe car il y a souvent un seul chien pour 2 enfants de moins de 10 ans. Il faudra donc se coordonner pour avancer.

Où faire de la cani-rando en France ?

En France, la cani-rando se pratique essentiellement en montagne, là où les mushers proposent des balades en chiens de traîneaux l’hiver. Par exemple, vous pouvez faire du cani-kart, de la trottinette attelée ou de la pulka d’été dans les Pyrénées en Ariège à Cadarcet avec des Huskys Sibériens. Vous découvrirez ainsi la forêt de Marterat, la forêt de Caplan, ou la forêt du Chioula entre Foix et Saint-Girons.

Cani-Rando entre père et fils

Le Parc naturel du Haut Jura vous propose également de partir en excursion avec les Huskies de Sibérie, les Groenlandais et les Alaskans. A Ponthoux, en Franche-Comté, près de Saint-Claude, Fabien vous attend pour partager avec vous sa passion des chiens.

A Chalinargues dans le Cantal, vous vous baladerez en compagnie de chiens de race Husky, Eskimau du Groënland, Malamute et Samoyede.

Dans les Alpes-Maritimes, c’est à Andon, au pied de la montagne de l’Audibergue que vous suivrez les sentiers forestiers tractés par les chiens.

Mais bien sûr, vous n’êtes pas obligé·e de pratiquer la cani-rando avec des chiens de traîneaux, vous pouvez très bien faire de très belles balades avec votre propre animal de compagnie, ce qui devrait renforcer votre complicité. Dans ce cas, il faudra faire attention à ce que votre chien soit âgé d’au moins un an (voire 16 mois selon les races de chien) de sorte à ce que la croissance ostéo-articulaire soit terminée. Le meilleur conseil est surtout de vous amuser et de profiter pleinement de ces moments avec votre chien.

COMMENTAIRES

Please enter your comment!
Please enter your name here