Le saut en parachute est déjà une activité riche en sensations fortes mais il faut croire que cela ne suffit pas pour certains pratiquants de la discipline.
Ils savent se montrer très imaginatifs pour rendre leur saut moins « ordinaire » !

Sauter avec son chien

Le saut en parachute n’est pas réservé qu’aux chiens militaires bien entraînés. Il est aussi possible de sauter avec Médor…
Bien évidemment, il ne s’agit pas simplement de réserver un saut, de sangler son chien et de sauter…
Le chien ne doit pas être peureux, être déjà accoutumé au saut (hauteurs progressives) depuis tout petit et faire une totale confiance envers son maître. Comme son maître, le chien est équipé de lunettes de protection adaptées à sa morphologie.
Chien parachute

Bref, vous l’aurez compris, le saut en parachute avec un chien n’est pas anodin et votre compagnon à quatre pattes n’est pas un jouet.
Pour la petite histoire, sachez que le premier chien militaire parachutiste était Ranee, une femelle anglaise durant la Seconde Guerre Mondiale : un kilo de viande l’attendait en récompense pour son saut !

Le saut en parachute supersonique

En 2012, après 2h30 d’ascension, Felix Baumgartner s’est jeté dans le vide : à 39 000 m d’altitude, dans la stratosphère, dans le noir et le froid.
Il a effectué une chute libre de plus de quatre minutes, atteignant la vitesse de 1 1137 km/h, dépassant le mur du son ! Une descente non sans risque : il risquait la perte de connaissance et le phénomène du voile rouge. La forte accélération fait augmenter la pression sanguine dans les yeux et le cerveau, risquant la rupture de vaisseaux sanguins dans les yeux et à terme une hémorragie cérébrale fatale. Sa descente a duré au total plus de 9 minutes.
Deux ans après, le record a été battu en toute discrétion par Alan Eustace, alors vice-président de Google. A 57 ans, il sauté à plus de 41 000 mètres, atteignant 1 322 km/h durant sa chute libre. Il retrouva le plancher des vaches après 15 minutes de chute.

La parachutiste la plus âgée

S’il y a bien un record difficile à battre, c’est celui-là ! Pour y arriver, il faut déjà atteindre dépasser l’âge de 102 ans et sauter en parachute.
Irene O’Shea a sauté à l’âge de 102 ans et 194 jours en 2017. Son saut n’a pas été inscrit dans le Guinness Book et c’est le petit jeune Kenneth Meyer qui est homologué avec son saut effectué à l’âge de 102 ans et seulement 172 jours.
Irene O’Shea a réalisé ce saut non pour le record mais pour aider la recherche contre les maladies neuromotrices. Elle compte néanmoins faire un nouveau saut à 105 ans !

Le saut en parachute le plus symbolique

Tom Rice, 97 ans, a réédité, 75 ans après, le saut qu’il avait effectué lors du Débarquement.
Il avait été largué en pleine nuit au-dessus du Cotentin avec sa division. Les hommes devaient sécuriser les routes des marais de Carentan, une ville proche d’Utah et Omaha Beach, là où des centaines de milliers de soldats allaient débarquer.

Le saut en parachute sans parachute

Luke Aikins, un Américain de 42 ans, a sauté à 7 620 mètres d’altitude sans parachute. Ce cascadeur et parachutiste n’avait aucune envie suicidaire et ce saut a demandé deux années de préparation.
Guidé par plusieurs parachutistes, il a été réceptionné par un filet de sécurité de 30 mètres sur 30. Il ne fallait pas le rater !
Aikins avait aussi fait partie de l’équipe de Baumgartner.

Le saut en parachute nu

Le saut en parachute procure une intense sensation de liberté. Certains préfèrent aller plus loin en se débarrassant de tous leurs vêtements !
Ils gardent uniquement leurs chaussures et le matériel pour sauter et pour le reste. A poil !
Il y a même une organisation pour cela ! La SANS : Society for the Advancement of Naked Skydiving.
Avec la chute libre, on vous laisse imaginer la scène (au pire, il y a quelques vidéos de ces sauts qui se trouvent facilement sur la toile… et elles sont souvent involontairement très drôles).
Saut en parachute nu

Le sexe en parachute

Le sexe est un domaine où l’être humain peut être aussi très imaginatif. Un couple a eu envie de s’envoyer en l’air au sens propre comme au figuré. Alex Torres et Hope Howell, un couple d’Américains, ont commencé leur petite affaire durant le vol avant de plonger… et de continuer.
Il faut dire que le jeune homme est aussi instructeur de parachutisme et acteur de films pour adultes. La jeune fille était réceptionniste dans la même école. La vidéo de la scène se retrouve en version courte sur des sites d’humour… et en version longue sur des sites interdits aux mineurs.
Cela n’a pas été du goût de tout le monde. La FFA (Fédération de l’Aviation Américaine) avait ouvert une enquête sur le sujet : toute activité susceptible de déranger le pilote d’un avion est formellement interdite ! L’école de parachutisme a licencié les deux protagonistes.
Ne tentez pas non plus l’expérience dans un simulateur de chute libre !

Le saut en parachute torse nu

Oleg Rezanov

Après les précédents, vous allez dire qu’Oleg Rezanov est un petit joueur à sauter en parachute juste torse nu.
Petit détail non négligeable : cet ex-officier de l’armée russe a effectué ce saut en Yakutie, dans le nord-est de la Sibérie et il fait -50°c. Ajoutez à cela le déplacement et le vent (le refroidissement éolien) et on vous laisse imaginer la température ressentie.

Le saut à ne pas faire

Franz Reichelt

Franz Reichelt était un tailleur qui a eu la mauvaise idée de créer un costume-parachute. Il a voulu montrer que son costume était au point en convoquant la presse au pied de la Tour Eiffel. La Préfecture de Police de Paris autorisa ce saut à condition que l’inventeur utilise un mannequin.
Pourtant, sans mannequin, le 4 février 1912, il sauta du premier étage de la tour Eiffel. Son corps fut ramassé 57 mètres plus bas.

COMMENTAIRES

Please enter your comment!
Please enter your name here