Canoë kayak , rafting , hydrospeed , les activités possibles en eaux vives sont nombreuses et, sous réserve de savoir nager, peuvent être pratiqués quel que soit le niveau ou l’âge… A condition de bien choisir sa rivière !
D’une rivière à l’autre, les conditions ne sont pas les mêmes. Autant une descente en kayak est possible avec un enfant de 10 ans dans telle rivière, autant elle est dangereuse dans telle autre rivière ! Pour votre sécurité et celle de vos proches, il est indispensable de savoir où vous allez pratiquer cette activité ludique et vivifiante !
Chaque rivière et torrent est classifié. Cette classification n’inclue pas les barrages les barrages qui sont soit facilement franchissables, soit très dangereux, les canaux, les rivières de plaine, les fleuves navigables, les plans d’eau calme… Des précisions sont également apportées sur des passages particuliers.

Classe I – Loing, Marne

Très facile.
Cours d’eau calme et régulier. La pente est faible, les vagues sont petites et régulières. Il peut y avoir quelques remous. Les habitués nomment ces portions de rivière des planiols (ou plagniols) : elles sont propices au palmage.

Classe II – Drôme, Sarthe, Véneon

Niveau débutant.
Quelques rapides simples, ne demandant pas de reconnaissance préalable. Quelques manœuvres à effectuer, avec rochers et vagues de taille moyenne (facilement évitable pour les habitués). En cas de problème, l’aide extérieure n’est pas nécessaire ou très rarement.

Pont d'Arc

Classe III – Gorges de Saint-Georges dans l’Aude, Gorges de Saint-Aubert dans l’Isère,…

Niveau intermédiaire.
Les rapides sont visibles mais ont des vagues irrégulières et peuvent être difficiles à éviter. Quelques grosses vagues peuvent être rencontrées. Dans certains passages ou vers des rochers, les manœuvres sont nécessaires. Une aide extérieure peut être requise pour éviter de rester trop longtemps dans l’eau.

Classe IV – Dordogne supérieure, Eyrieux, Isère

Difficile.
Des rapides longs et puissants, des vagues fortes irrégulières. On rencontre des grosses vagues et de gros rouleaux ainsi que des passages étroits demandant une bonne maîtrise des manœuvres. Il faut savoir aussi savoir s’arrêter rapidement. L’aide extérieure est essentielle.
Le casque y est obligatoire !

Rafting

Classe V – Haut Tarn, rivières corses de la côte est

Niveau expert.
Les rapides sont longs, violents, les passages sont techniques, avec grosses vagues et rouleaux. Une reconnaissance préalable peut être utile.
Uniquement pour des pratiquants expérimentés, disposant d’un matériel adapté.

Classe VI – Torrents corses, bas de l’Ubaye, Sioule

A la limite du possible.
Seuls des professionnels très entraînés peuvent naviguer dans ces rivières. La reconnaissance est impérative en amont, il faut prendre toutes les précautions possibles et s’assurer que le niveau d’eau est favorable à la sécurité.

Classe X

Infran (passage infranchissable).
Si un passage infranchissable est réussi dans des conditions normales et de façon volontaire, il est décoté en VI. Un obstacle provisoire qui rend un passage infranchissable n’entraîne pas ce classement.

Cascade

Les précisions apportées sur des portions en eaux vives

Une rivière n’est pas la même d’un endroit à l’autre, aussi, des précisions sont apportées sur des portions spécifiques.
La difficulté technique fait l’objet de sa propre numérotation (en chiffre arabe). Par exemple, le Charlemagne, dans les gorges de l’Ardèche est classé 2, l’Estellier dans le Verdon est classé 4 et le Gouffre des Meules dans le Tarn est classé 6.
L’engagement est aussi un paramètre à prendre en compte. Il mesure l’accessibilité à la rivière. Le niveau E1 signifie un accès facile et rapide à la route. Le niveau E2 implique une sortie plus difficile et plus de temps pour rejoindre la route. Le niveau E3 est un accès quasiment impossible sans aide extérieure. Le niveau E4 exige un engagement maximum.
Pour vous donner un exemple, voici ce que vous pourrez rencontrer :
Moyen Tarn III-IV (4+) E1 : Vous êtes sur une portion de rivière classée entre III et IV (intermédiaire à difficile), avec des passages en 4+ (très techniques) et en engagement E1, donc facile pour sortir de l’eau.

Profiter de l’eau vive en toute sécurité

Ces nuances sont indispensables pour appréhender de façon globale la rivière. Par exemple, vous pouvez très bien avoir une rivière classé II (donc assez facile), sans passage trop difficile (un rapide classé 3) mais en E3 en engagement : il vous sera quasiment impossible de sortir de la rivière sans aide extérieure et cela peut être dangereux !

Gorges du Verdon

Cette classification vous permet d’éviter de partir à l’aventure sur un kayak sur un cours d’eau tranquille… qui se termine par une énorme chute d’eau sans possibilité de débarquer.
Pensez également que la classification des rivières est un indicateur, établi lors d’un débit normal. Les conditions météo jouent aussi et il faut toujours se renseigner au préalable (orages, fonte des neiges, fortes pluies,…). Des obstacles ponctuels peuvent également jalonner votre parcours, comme un tronc d’arbre.
Pour vous amuser en toute sécurité, n’hésitez pas à vous tourner vers des professionnels qualifiés, ils sauront vous conseiller et vous fournir l’équipement adéquat.

COMMENTAIRES

Please enter your comment!
Please enter your name here