En profondeur, en surface ou en piscine, les plongeurs doivent être capables de communiquer entre eux. Dans l’eau, la communication devient visuelle. Suivez le guide pour connaître ce langage !

Se faire comprendre dans le monde du silence

La CMAS (Confédération Mondiale des Activités Subaquatiques) regroupe toutes les fédérations d’activités subaquatiques du monde. Elle a défini toute une série de signes partagée par l’ensemble des plongeurs.
Alors qu’en surface, vous aurez toutes les peines du monde à expliquer verbalement à votre interlocuteur ne parlant pas votre langue que vous venez de voir un poisson-clown. Au fond de l’eau, grâce à ce langage universel, le message sera compris de tous !
Ces signaux conventionnés sont à connaître impérativement : cette communication permet de comprendre ou de se faire comprendre en cas de détresse !

Les principaux signes d’information en plongée

Plongée OK

Savoir si tout va bien, dire si son matériel a un dysfonctionnement, indiquer une direction, faire part de son état de santé… Ces informations sont essentielles et permettent de pratiquer la plongée en toute sécurité !

Leur signification est très importante et certains demandent une procédure adaptée. Ils ne sont pas à prendre à la légère.

« OK » : Question / Réponse : On demande si tout va bien ou si c’est compris, on répond par le même signe si c’est le cas.
« Montée / Descente » : Pour indiquer l’action à exécuter.
« Regarde » : Pour attirer l’attention de son équipier ou l’avertir.
« Sur réserve » : La réserve est atteinte, il faut alors mettre un terme à la plongée.
« Je n’ai plus d’air » : Pour avertir son équipier qui donnera un détendeur de secours et assurera le lien par le maintien du gilet avant de remonter ou de rejoindre le chef de palanquée
« Je ne vais pas bien » : En plus de ce signe, le plongeur pointe le problème concerné. L’équipier le saisit avant d’effectuer les bons gestes.
« J’ai froid » : L’équipier présente le plongeur au chef de palanquée. Il mettra un terme à la plongée.
« Je suis essoufflé » : L’équipier saisit le gilet, calme son partenaire et le présente au chef de palanquée qui prendra la décision nécessaire.
« J’ai des vertiges » : L’équipier intervient immédiatement en prenant le gilet. Le chef de palanquée prendra le relais.
« Détresse en surface » : Pour indiquer au bateau qu’il y a un besoin d’assistance. Un plongeur ne fait donc pas coucou à ses amis sur le bateau, ce geste pourrait être compris comme un appel à l’aide !

Voici une vidéo explicative qui va vous présenter ces différents signes ainsi que la suite de la procédure :

Désigner la faune sous-marine en plongée

La plongée permet d’observer une vie sous-marine variée. Mais encore faut-il avoir le regard au bon endroit pour pouvoir l’observer !
En connaissant quelques signes, vous allez pouvoir faire profiter à vos coéquipiers de vos observations et eux pourront aussi vous indiquer la présence de telle ou telle espèce animale.
Cela peut être aussi très pratique pour prévenir un plongeur de la présence d’animaux pouvant être dangereux.
A la différence des signes précédents, ils ne sont pas conventionnés et peuvent connaître quelques variantes d’une personne à l’autre. Ils restent néanmoins facilement compréhensibles.
Murène : Bras tendu, le pouce et les 4 autres doigts écartés font des mouvements de morsure.
Requin : Une main tendue à la verticale au-dessus de la tête, simulant l’aileron.
Homard : Les doigts font des mouvements de pinces.
Raie : Les bras sont écartés et font des mouvements d’ailes.
Tortue

Tortue : Les mains l’une sur l’autre, les pouces simulant des mouvements de nageoire.
Poulpe : Le chiffre 8 pour rappeler le nombre de tentacules.
Méduse : Une main simulant une boule et le pouce et l’index de l’autre main simulent le mouvement d’un filament.
Poisson-clown : Mains de chaque côté de la tête, les doigts se plient et se replient, comme un enfant faisant des grimaces.

Si vous pratiquez au sein d’une école de plongée, n’hésitez pas à voir en amont avec votre moniteur quels sont les signes désignant les animaux que vous pourriez rencontrer. Cela facilitera la compréhension et vous n’irez pas vous recoiffer s’il vous indique un requin !

COMMENTAIRES

Please enter your comment!
Please enter your name here