Le Val de Loire est inscrit sur la liste du patrimoine mondial par l’Unesco pour une bonne raison : il y a près de 3 000 châteaux dits « Châteaux de la Loire » qui sont concentrés sur un territoire allant d’Angers à Orléans en passant par Blois et Tours.
La plupart d’entre eux ont été bâtis ou remaniés à la Renaissance alors que la cour des rois de France résidait dans cette région. Très souvent d’origine royale ou de seigneurs proches du souverain, leur concentration est unique au monde !
Vous avez envie de découvrir les plus emblématiques châteaux de la Loire tout en pratiquant une activité originale ? Suivez le guide !

Le Château de Blois… en hélicoptère !

Sept rois et dix reines de France ont vécu au château de Blois. Son histoire est assez mouvementée. Il a été plusieurs fois détruits et reconstruits avant de passer aux mains de la famille royale, Louis d’Orléans, frère de Charles VI.
Pas de chance pour la famille : Louis d’Orléans est assassiné. L’année suivante, sa veuve le suit dans la tombe. Leur fils Charles est fait prisonnier lors de la bataille d’Azincourt. Il restera 25 ans en captivité !
Blois

A son retour, Charles d’Orléans, surnommé le prince-poète, fait venir toute une cour de lettrés. Charles entreprend de grands travaux. Son fils devient roi sous le nom de Louis XII. Il décide alors de faire de la ville la capitale royale. L’influence italienne se fait alors sentir dans l’architecture.
François Ier fait venir un architecte italien. C’est à lui qu’on doit le célèbre escalier à vis du château.
Le château suit alors les tumultes de l’Histoire. En ses murs, le duc de Guise est assassiné sur ordre du roi Henri III, Marie de Médicis y est envoyée en exil par son fils Louis XIII. Ce dernier offre le château à son frère Gaston d’Orléans qui entreprend de nouveaux travaux orchestrés par Mansart, mais faute de financement, ils restent inachevés. A la mort de Gaston d’Orléans, le château tombe dans l’oubli. Prosper Mérimée, au XIXème siècle, le fait restaurer et depuis, il est reconnu comme Monument Historique.
Pour admirer pleinement son architecture, pourquoi ne pas le voir depuis un hélicoptère ?

Le Château de Chenonceau… en ULM !

L’ULM regroupe toute une catégorie d’engins volants. On y retrouve aussi bien des petits avions que des autogires ou des pendulaires. Ces petits engins volants permettent d’aller voir du ciel les paysages… et pourquoi pas le Château de Chenonceau ?
Surnommé le Château des Dames, Chenonceau était au départ une forteresse, rasée puis reconstruite sous Charles VII. On doit le château actuel aux travaux lancés par Katherine Briçonnet, issue de la noblesse tourangelle. A la mort de cette dernière et de son époux, le pouvoir royal découvre des détournements de fonds… Une lourde amende est imposée à l’héritier, le château passe aux mains de François Ier.
Son successeur, Henri II l’offre à sa favorite, Diane de Poitiers… Mais, au décès du souverain, sa veuve Catherine de Médicis obtient la restitution du château. C’est grâce à elle que nous connaissons la galerie enjambant le Cher !
Chenonceau

Catherine meurt et l’année suivante son fils Henri II est assassiné Une nouvelle dame réside alors au château : la veuve d’Henri II, Louise de Lorraine ! Convoité par une nouvelle dame, la favorite d’Henri IV, Gabrielle d’Estrées, le château est promis en héritage à César de Vendôme, fils d’Henri IV et de Gabrielle et marié pour l’occasion à Françoise de Lorraine, duchesse de Mercœur… Qui devient la nouvelle propriétaire de Chenonceau, encore une dame !
A la Révolution le château est sauvé par Mme Dupin, femme d’esprit du Siècle des Lumières. Puis, au XIXème siècle, c’est Mme Pelouze qui le fait restaurer !

Le Château d’Amboise… en montgolfière

Avez-vous pensé à admirer le château d’Amboise depuis une montgolfière ?
Appartenant à la famille d’Amboise, il passe aux mains du pouvoir royal suite à la condamnation pour avoir participé à un complot de Louis d’Amboise. Devenu un véritable palais, les souverains vont s’y succéder. C’est d’ailleurs à Amboise que le roi Charles VIII trouva la mort en se cognant au linteau d’une porte ! François Ier fait venir Léonard de Vinci au Clos Lucé, à proximité du château.
Amboise

Amboise est marqué par un drame historique. Le roi François II, trop jeune, est sous la coupe des Guise. Une conjuration est organisée par des princes protestants (dont le père du futur Henri IV) pour soustraire le roi de l’influence des Guise. La conjuration est un échec et la répression sanglante ! C’est le prélude des guerres de religion.
Le château est alors de moins en moins fréquenté par les souverains, il sert même de prison (Nicolas Fouquet y fut enfermé). Une partie du château est démoli sous Napoléon puis Louis-Philippe en hérite. Aujourd’hui, le château appartient à la fondation Saint-Louis, gérée par le comte de Paris.

Vous l’aurez constaté, les Châteaux de la Loire se voient le mieux depuis le ciel ! Il n’était pas possible de vous faire l’inventaire de tous les châteaux mais sachez que lors de ces baptêmes de l’air, il est toujours possible de survoler un château spécifique. C’est à voir lors de votre réservation (sous réserve des autorisations nécessaires et de la distance).
Mais, avec une toute autre perspective de vue, vous pouvez aussi les découvrir en kayak ou en VTT !

COMMENTAIRES

Please enter your comment!
Please enter your name here